Le recettage d’un site web est une étape cruciale dans la création d’une site web, assurant que chaque élément fonctionne conformément aux attentes avant la mise en ligne. Ce processus méticuleux permet de vérifier la conformité de la page à sa maquette initiale, d’optimiser l’ergonomie pour divers navigateurs et supports, et de corriger toute anomalie rencontrée. 

En impliquant à la fois développeurs et clients, le recettage vise à offrir une expérience utilisateur sans faille. Cet article explore les meilleures méthodes et outils pour recetter efficacement votre projet, garantissant que chaque fonctionnalité est rigoureusement testée et prête pour le lancement.

Qu’est-ce que le recettage d’un site web ?

Le recettage d’un site web c’est la phase où chaque fonctionnalité, design et intégration est minutieusement vérifiée. Cette première étape avant la livraison d’un site assure que tout est conforme à la conception initiale et prêt pour une utilisation optimale. 

En pratique, le recettage consiste à examiner toutes les pages web pour déceler toute incohérence ou erreur.
Ce processus fondamental, partie intégrante de la création d’un sites web, est essentiel pour livrer un produit fini de qualité et fonctionnel.

Comment réaliser un recettage efficace de site web ?

Pour un recettage efficace de votre site web, mettez en parallèle la maquette et le site sur deux écrans si possible. Si vous êtes le développeur ou le designer, cette méthode permet de capturer visuellement les divergences. Si un regard extérieur est inaccessible, sollicitez l’avis d’une connaissance. Cela peut vraiment aider à déceler les erreurs que vous pourriez manquer après de longues heures de travail. 

Si vous êtes le client, l’idéal est également de procéder à deux, en comparant minutieusement la maquette originale et le site final. Pour la partie fonctionnelle, mettez-vous dans la peau de l’utilisateur final et n’hésitez pas à faire tester le site par d’autres pour une perspective fraîche et objective. Utilisez des outils de recettage pour assurer la performance technique et le respect des critères de référencement SEO, essentiels pour une bonne visibilité sur les moteurs de recherche.

Qui participe au recettage d’un site internet ?

Le recettage d’un site internet est une tâche collaborative qui implique plusieurs acteurs clés pour garantir la qualité et la performance du site. Typiquement, l’équipe interne de l’agence web joue un rôle central, avec des testeurs dédiés qui scrutent chaque détail. Le chef de projet coordonne tous les efforts et s’assure que les objectifs de la recette interne sont atteints. 

Les prestataires aussi son sollicités pour des expertises spécifiques, surtout dans les grandes refontes. Enfin, le client participe activement à la recette client, offrant des retours précieux du point de vue de l’utilisateur final pour affiner et peaufiner le projet avant sa mise en ligne.

Que doit-on vérifier lors du recettage d’un site web ?

Lors du recettage d’un site web, plusieurs éléments clés doivent être minutieusement vérifiés pour s’assurer que le site fonctionne correctement et répond aux attentes :

  • Contenu : Assurez-vous que tout le texte est sans fautes, bien aligné et correspond aux spécifications du projet.
  • Formulaires : Testez chaque formulaire de contact et autres formulaires pour confirmer qu’ils collectent et envoient les données correctement.
  • Liens : Vérifiez tous les liens internes et externes pour s’assurer qu’il n’y a pas de liens brisés.
  •  Design : Assurez-vous que le site correspond à la maquette et est responssive.
  • Référencement : Contrôlez que les bases du SEO sont en place, comme les balises titre et les méta descriptions.
  • Tester les fonctionnalités : Chaque fonctionnalité, comme les menus déroulants, les sliders, ou les interactions utilisateur, doit être testée.

Ces tests contribuent à affiner le site et à éviter les problèmes après la mise en ligne.

Comment gérer les retours et les bugs après un recettage ?

Après le recettage d’un site web, gérer les retours et les bugs est crucial pour affiner l’expérience utilisateur. Voici comment procéder efficacement :

  • Documentation : Créez un document clair qui détaille chaque bug rencontré, incluant des captures d’écran et des descriptions précises.
  • Communication : Utilisez les e-mails et les réunions pour partager les retours et assurer une bonne compréhension des problèmes entre tous les acteurs.
  • Organisation : Classez les bugs par priorité et catégorie pour une correction systématique.
  • Correction : Attribuez les tâches de correction aux membres appropriés de l’équipe avec des délais précis.
  • Suivi : Maintenez une communication régulière pour suivre l’avancement des corrections et ajustez les priorités si nécessaire.

Ces étapes aideront à corriger les bugs de manière structurée et à améliorer continuellement le site suite au recettage.

Que faire après le recettage d’un site web ?

Après le recettage d’un site web, la transition vers la mise en ligne du site marque une étape cruciale. Tout d’abord, il est essentiel de s’assurer que toutes les fonctions et corrections validées lors de la phase de recette soient parfaitement intégrées et opérationnelles. 

 Il est aussi important de préparer un suivi post-lancement pour surveiller les performances du site et adresser rapidement toute demande d’évolution ou correction qui pourrait émerger après que le site soit en activité. 

Ce processus garantit que le site ne seulement fonctionne correctement mais qu’il est également prêt à évoluer selon les retours des utilisateurs et les nécessités du marché.

Comment se passe le recettage chez Palmsquare

Dans notre agence, nous recettons les sites WordPress en trois étapes.

Étape 1, le développeur et le designer se réunissent pour un point qui dure entre 1 et 2 heures, durant lequel ils font le tour du site, comparent le rendu à la maquette, et notent tous les bugs qu’ils remarquent. Ensuite, l’intégrateur s’occupe de les corriger et nous effectuons un nouveau passage pour vérifier que tout est OK.

Une fois ce premier recettage effectué, nous livrons la préproduction au client et lui laissons le temps de faire le tour du site et de le tester sur différents navigateurs (Google Chrome, Safari, etc.).

Après ses vérifications, il nous liste toutes les petites modifications à faire, s’il y en a. Pour faciliter ces allers-retours, nous utilisons un dossier partagé dans lequel le client peut noter la tâche avec la possibilité de rajouter des images et nous avons la possibilité d’indiquer l’état d’avancement.

Enfin, il vérifie lors d’une seconde phase d’aller-retour nos modifications. Chez nous, le client peut faire autant d’aller-retour que nécessaire, tant que le site ne lui plaît pas, nous ne le mettons pas en ligne.